Au Tyrol, le ski de fond est champion du monde!

Celui qui vient faire du ski de fond au Tyrol entre dans le domaine des champions – en effet, les championnats du monde de ski nordique se tiendront à Seefeld en 2019. Avec un réseau de pistes parfaitement développé dont peuvent profiter les fondistes amateurs dès cet hiver.

Ski de fond dans l'Olympiaregion Seefeld, hôte des championnats 2019.
Ski de fond dans l'Olympiaregion Seefeld, hôte des championnats 2019. ©Tirol Werbung / Mallaun Josef

Après les championnats du monde viennent… les championnats du monde ! En tout cas, cette devise s’applique bien au Tyrol. En 2017, les championnats du monde de biathlon se sont déroulés à Hochfilzen, en 2019, les championnats du monde de ski nordique leur succèdent à Seefeld. Seefeld et Hochfilzen, deux stations disposant d’infrastructures exemplaires, comme celles que les visiteurs apprécient dans les régions de ski de fond d’exception : un accès facile, des pistes parfaites, des hébergements certifiés de qualité, un service au top pour les amateurs de sports nordiques, et des événements intéressants en matière de ski de fond. Ainsi, St. Johann in Tirol accueille chaque année l’une des courses populaires de ski de fond les plus célèbres d’Autriche, le Koasalauf international. Seefeld organise tous les ans le Nordic Combined Triple, à Pertisau am Achensee se tient chaque année la célèbre course des trois vallées et c’est à Lienz que démarre traditionnellement la course annuelle et internationale des Dolomites. (Plus d’informations à ce sujet sur le www.fr.tyrol.com/ski-de-fond)

Quelques bons plans dans trois des plus belles régions de ski de fond du Tyrol

Dans la seule Olympiaregion Seefeld se déploient 262 kilomètres de pistes, avec sept parcours de bien 44 kilomètres spécialement prévus pour le style libre. Seefeld dispose même d’une piste pour chiens.  La « Cross Country Academy » propose des entraînements au ski de fond sur place. L’une des plus belles pistes du plateau de Seefeld, pour ce qui est des paysages, va jusqu’à Wildmoos. Ce circuit de cinq kilomètres, avec ses trois montées corsées, est notamment apprécié par les fondistes ambitieux et ne doit pas être sous-estimé, en dépit de ses « seulement » 145 mètres de dénivelé. En chemin, l’auberge d’alpage authentique de Wildmoosalm invite à une pause revigorante.

Celui qui vient pratiquer le ski de fond au Tyrol devrait aussi faire un détour par l’Osttirol. En effet, la région est un véritable paradis de cette discipline sportive, avec son réseau de quelque 400 kilomètres de pistes. Au centre de ski de fond et de biathlon d’Obertilliach, les professionnels venus du monde entier se succèdent sans discontinuer pendant que d’autres y effectuent leurs premières glisses. C’est aussi par là que passe la Grenzlandloipe, la « piste de ski de fond de la frontière », courant sur 51 kilomètres et 800 mètres de dénivelé dans la région, via le Kartitscher Sattel et à travers la vallée pittoresque de Lesachtal. Elle relie les villages est-tyroliens de Kartitsch, Obertilliach et Untertilliach avec un court détour dans le Land voisin de Carinthie. Et chemin faisant, il n’est pas impossible de croiser Ole Einar Björndalen, qui a élu domicile à Obertilliach.

Autre région connue et appréciée des fondistes, les alentours du lac d’Achensee comptent plus de 200 kilomètres de pistes de ski de fond. L’une des plus belles d’entre court sur 14 kilomètres, partant de Pertisau am Achensee et pénétrant profondément dans la vallée isolée de Falzthurntal. Ce circuit est quelque peu sportif, les fondistes devant surmonter tout de même 390 mètres de dénivelé pour accéder à l’alpage de Gramaialm, lieu d’où ils prennent le chemin du retour. Des efforts dont ils sont grandement récompensés par de superbes vues sur le Sonnjoch et la Lamsenspitze trônant tout en haut. En chemin, ils peuvent se restaurer aussi bien à l’auberge alpine de Falzthurn qu’à celle de Gramai. Mais la meilleure partie de cette piste reste le retour vers le point de départ, Pertisau : constamment en descente, il se fait en toute décontraction.

Les championnats du monde de ski nordique 2019 à Seefeld

Par trois fois déjà, Seefeld a été le théâtre d’épreuves olympiques de haut vol en ski de fond (1964, 1976 et 2012, avec les Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver), et elle a accueilli les championnats du monde nordiques en 1985. 2019 verra cette tradition se perpétuer comme il se doit dans l’Olympiaregion, les championnats de ski nordique FIS s’y déroulant pour la deuxième fois. Les organisateurs ont prévu de construire deux stades avec des tribunes temporaires pour le public au pied du tremplin olympique de saut à ski Toni Seelos, les compétitions sur grand tremplin se déroulant au Bergisel, à Innsbruck.

Vue d’ensemble des régions de ski de fond d’exception

Seefeld, l’Osttirol et les environs du lac d’Achensee sont trois exemples parmi tant d’autres des nombreuses régions de ski de fond d’exception que l’on trouve aux quatre coins du Tyrol. Cela a éveillé votre curiosité? Vous trouverez plus d’informations sur les événements de ski de fond les plus passionnants, pour les pros comme pour les amateurs, sur le site Internet www.fr.tyrol.com/meilleures-regions-ski-de-fond.

Images pour l'information presse