Les adeptes du vélo du monde entier au Tyrol

De nombreux drapeaux colorés symbolisent la diversité des nations participantes aux championnats du monde de cyclisme sur route à Innsbruck-Tirol. Les fans du monde entier font paisiblement la fête ensemble et encouragent les athlètes.

Un ciel de drapeaux : des fans du monde entier au Tyrol,
Un ciel de drapeaux : des fans du monde entier au Tyrol, ©Tirol Werbung / Sebastian Schels

« Le panorama de montagne à Innsbruck est vraiment magnifique », constatent Fernando Murcia et John Henry Ricon de la Colombie. Leur équipe est l’une des favorites de la grande finale, la course en ligne homme élite ce dimanche, 30 septembre 2018. On peut trouver des Ouzbeks et des Brésiliens, ainsi que des fans des États-Unis ou de l’Afrique. Le long de la piste, ce sont surtout les fans tyroliens qui encouragent les athlètes. « Le public local m’a tellement poussée – ils m’ont tellement motivée », explique la Tyrolienne Laura Stigger, médaillée d’or.

Fans de vélo de l’Amérique du Sud,
Fans de vélo de l’Amérique du Sud, ©Tirol Werbung / Christian Granbacher
Ambiance exceptionnelle à Axams,
Ambiance exceptionnelle à Axams, ©Tirol Werbung / Simon Jüttner

Des fans de presque tout l’Europe

Le Belge Chris Peereman et ses amis sont arrivés en camping-car à Innsbruck. Ils étaient en route pendant 16 heures. Depuis 1990, ils n’ont raté aucune édition des championnats du monde de vélo de route. « Il y a de très bons plats, de bonnes bières et les gens sont extrêmement sympathiques », se montrent Peereman et ses amis enthousiastes. Le Danemark, les Pays-Bas, l’Italie et la France sont également des nations cyclistes. Des milliers de fans de ces pays se retrouvent actuellement au Tyrol et se réjouissent de l’événement et du soleil. On peut également repérer des fans norvégiens en tenue Viking.

Des fans à Innsbruck,
Des fans à Innsbruck, ©Tirol Werbung / Sebastian Schels
Des fans de la Scandinavie,
Des fans de la Scandinavie, ©Tirol Werbung / Sebastian Schels

Le héros des fans slovaques

Pour les fans slovaques il est clair qui gagnera la course des hommes élite aujourd’hui : leur compatriote Peter Sagan remportera le maillot arc-en-ciel à Innsbruck pour la quatrième fois en suite – même si de nombreux experts disent que le sprinter bodybuildé ne se débrouillera pas aussi bien avec le parcours raide.

Des fans slovaques à Innsbruck,
Des fans slovaques à Innsbruck, ©Christian Granbacher / Tirol Werbung
Des adeptes du vélo de la Pologne,
Des adeptes du vélo de la Pologne, ©Christian Granbacher / Tirol Werbung

Le fan-club orange

Un groupe de fans très spécial est venu des Pays-Bas. Ils portent tous les mêmes t-shirts orange sur lesquels on peut lire : Ellen van Dijk. La multiple championne du monde et championne d’Europe en cyclisme sur route peut, jusqu’à présent, se réjouir de deux médailles de bronze lors des championnats du monde. Ce sont les parents d’Ellen van Dijk eux-mêmes qui dirigent le fan-club. L’ambiance le long du parcours et dans la zone d’arrivée est déjà fantastique, jusqu’à la grande finale aujourd’hui, l’enthousiasme augmentera encore.

Les parents d’Ellen van Dijk et leur fan-club,
Les parents d’Ellen van Dijk et leur fan-club, ©Tirol Werbung / Christian Granbacher
Un fan hollandais avec son drapeau,
Un fan hollandais avec son drapeau, ©Tirol Werbung / Sebastian Schels

Les Tifosi arrivent

Surtout en Italie, le cyclisme de course connaît une longue tradition. La course cycliste Giro d’Italia est organisée depuis 1909 et les fans italiens – les soi-disant Tifosi – sont considérés comme particulièrement passionnés. Des milliers de spectateurs italiens se sont rendus au Tyrol ce dimanche pour la course des hommes élite afin de renforcer l’ambiance aux championnats du monde de vélo de route. Les Italiens ont bien des raisons pour faire la fête : Alessandro Fancellu a remporté la médaille de bronze à la course en ligne des juniors, Camilla Alessio a remporté la médaille d’argent au contre-la-montre individuel des juniors et Andrea Piccolo a remporté la médaille de bronze, également au contre-la-montre individuel des juniors. « Nous sommes fiers de nos jeunes cyclistes et nous nous réjouissons du week-end », d’après les Tifosi à Innsbruck.

Des fans italiens fêtent la troisième place d’Alessandro Fancellu.
Des fans italiens fêtent la troisième place d’Alessandro Fancellu. ©Tirol Werbung / Christian Granbacher
Un fan italien avec son camping-car.
Un fan italien avec son camping-car. ©Tirol Werbung / Simon Jüttner

Faire partie des championnats de tout près dans les fans zone

Si l’on veut vivre l’ambiance en live tout en gardant un œil sur le déroulement de la course, il faut se rendre dans les fans zone. Dans la zone d’arrivée, tout près du palais impérial (Hofburg) à Innsbruck, les fans sont enthousiastes quand les nouveaux champions du monde entrent dans la dernière ligne droite. En plus, les courses sont diffusées en direct sur plusieurs écrans vidéo. Il y a trois fans zone au long du soi-disant parcours olympique. Les spectateurs auront également une vue spectaculaire des cyclistes au Landhausplatz à Innsbruck, au-dessus du château d’Ambras et à la station aval du Patscherkofel. Même dans ces zones, les écrans vidéo sont mises en place pour ne rien rater de la course à aucun moment.

Zone d’arrivée à Innsbruck,
Zone d’arrivée à Innsbruck, ©Tirol Werbung / Sebastian Schels

Images pour l'information presse