James Bond au Tyrol – Les lieux du tournage de SPECTRE

Actualisé le 01.01.2018

Le top du suspense – c’est ce que promet le 24ème film de l’agent 007 – et l’on a un frisson particulier lorsque cela se déroule dans le décor alpin de l’Ötztal, à Sölden, et dans le village de montagne d’Obertilliach, au Tyrol oriental.

007 à Sölden

La plus haute route des Alpes. Une station de téléphérique sertie de pylônes d’acier inclinés. Un restaurant d’altitude au design de glaçon. En un mot : Sölden. C’est dans cette station des Alpes de l’Ötztal que s’est terminée la quête acharnée du lieu de tournage parfait pour l’une des scènes d’action du tout dernier James Bond.

« Spectre » devait faire encore mieux que « Skyfall », le coproducteur Gregg Wilson voulait donc une « séquence complètement dingue », comme il le déclara sur le plateau. Et une fois ce travail à 3 048 mètres d’altitude gravé sur pellicule, il ne cachait pas son enthousiasme : « Cela va être spectaculaire. Le Tyrol a tout ce dont nous avons besoin pour tourner de telles scènes. » Dennis Gassner, directeur artistique et chef décorateur du film, était, lui, ravi d’avoir déniché ce lieu et de perpétuer la tradition des scènes époustouflantes si caractéristiques des films de James Bond : « Et quoi de plus palpitant que de se retrouver ici, sur le toit du monde ? »

Il faut néanmoins dire que, sans le travail et l’engagement de Jakob Falkner, l’agent au double zéro aurait pu passer à côté du décor somptueux du Gaislachkogel. Directeur des remontées mécaniques de Sölden, il entendit, lors d’un événement en avril 2014, que la production pourrait envisager un tournage à Sölden. Dès cet instant, il se lança dans sa propre mission 007 : faire venir le 24ème film de James Bond en ses montagnes. Non sans humour, il lui donna le nom de code « B 24 ».

Via la commission cinématographique autrichienne « Location Austria », qui chapeaute les productions internationales et les tournages en Autriche, il prit contact avec la société de production. Et, missionné par ses partenaires touristiques, il fit le voyage de Londres. Son objectif : « Faire part aux responsables de notre intérêt certain et définitif en venant à eux. » Ses arguments : « Le lieu est facilement accessible, la logistique est excellente et le panorama est somptueux. »

Il y avait cependant un impondérable à surmonter : En hiver, la route du glacier est normalement fermée. Danger d’avalanche. Un risque auquel on n’exposerait aucun touriste, et aucun Daniel Craig.

De retour à Sölden, Falkner constitua une petite équipe autour de lui; elle devait garder un secret absolu sur la Mission B 24. Mais peu après, ce sur quoi les médias spéculaient déjà fut officialisé : Sölden allait accueillir James Bond. L’équipe du film réalisa des essais en décembre 2014. Falkner n’eut qu’une condition à poser : « La sécurité passe avant tout ! » La route put cependant être ouverte. Ainsi, le tournage commença en janvier 2015 pour la première équipe du film, avec l’acteur principal Daniel Craig, Léa Seydoux en James Bond Girl et Dave Bautista dans le rôle de Mr Hinx; et en février ce fut au tour de la seconde équipe et des cascadeurs d’entrer en scène.

Après trois semaines, le clap de fin fut donné, les folles poursuites en voiture et les fusillades dans un décor de sommets enneigés étaient dans la boîte. Quelques scènes d’action en décor réel furent complétées à Londres – avec une reproduction fidèle du « Ice Q », le restaurant d’altitude en forme de cube de Sölden. Dans le film, il sera impossible de distinguer la copie de l’original.

Obertilliach : 687 âmes plus un agent secret

Obertilliach a également accueilli le tournage de « Spectre ». L’équipe du film a débarqué avec armes et trompettes et de la neige, un avion de tourisme et une grange, dans cette petite commune du Tyrol oriental.

« Maison Bond », tel est le surnom que les habitants d’Obertilliach ont aussitôt attribué à la grange. Venue de Styrie, elle a été démontée pour le transport et reconstituée au bord d’une piste, sur les hauteurs du domaine skiable de Golzentipp. Quatre lieux d’Obertilliach sont immortalisés dans « Spectre ». Pour les scènes dans et autour de la « maison Bond » et la piste attenante, Daniel Craig, l’acteur principal, a passé trois jours sur place mi-janvier 2015.

Le centre du village d’Obertilliach, classé patrimoine historique, fut l’un des autres lieux de tournage. « C’est ce centre historique qui a fait que l’équipe du film nous a contactés », raconte le maire Matthias Scherer. Depuis mars 2014, il savait qu’Obertilliach faisait partie des tout premiers choix de la production. Et rapidement, la nouvelle tomba : Si la commune acceptait, la société de production n’aurait plus à chercher d’alternatives. Scherer saisit cette chance : « Pour moi c’était clair : une occasion pareille, cela ne se refuse pas. Un tel tournage pour notre station touristique, c’est comme avoir les 6 bons numéros au loto ». Les préparatifs commencèrent dès septembre 2014. Et pour que le centre du village donne l’impression d’être en plein hiver, on y a ajouté de la neige.

Mi-janvier 2015, le tournage a continué sur la piste, nécessitant la fermeture pendant deux jours de sa remontée mécanique. Une autre scène spectaculaire se déroule dans un bois proche du domaine skiable de Golzentipp. Là, un avion touristique est de la poursuite. « L’hiver précédent, une tranchée y avait été creusée afin que la ligne électrique, maintes fois malmenée par le poids de la neige, puisse être enterrée », raconte Scherer, notre chef du village, au sujet des travaux préparatoires – ici, réalisés certes à d’autres fins que celle du tournage, mais qui se sont avérés bien utiles.

Le bilan que Scherer en tire ne diffère pas de celui des responsables de Sölden : Le travail était très agréable, bien moins compliqué et surtout bien moins formel que ce que l’on aurait pu imaginer. Les premières réticences de la part de la communauté villageoise se sont vite dissipées, comme le souligne le maire, tout en ajoutant : « C’est aussi grâce à la société de production qui a mis un point d’honneur à prendre en compte les riverains. Tout cela s’est fait d’une manière très professionnelle. » Même si, au final, les habitants d’Obertilliach n’oublieront pas le tournage de sitôt. Car un agent secret britannique au Tyrol oriental, dans un village de 687 âmes… On ne voit pas ça tous les jours !

Données sur le tournage de James Bond au Tyrol

  • 8,9 millions d’euros dépensés pour les besoins de la production au Tyrol (en hébergement, restauration, transport, location, gages et autres)
  • 31 jours de tournage au Tyrol
  • 30 000 nuitées pour l’équipe et le casting au Tyrol, en Carinthie et en Styrie
  • 600 cinéastes dans l’équipe internationale
  • 250 cinéastes d’Autriche voire du Tyrol  
  • 210 fournisseurs d’Autriche voire du Tyrol
  • 130 millions de spectateurs pour l’opus précédent, « SKYFALL ». La production en attend encore plus pour « SPECTRE ».

Pour plus d’informations : cine.tirol

Chaque téléchargement