La montagne sous son jour le plus vertueux : bien-être alpin au Tyrol

Actualisé le 22.08.2018

Au Tyrol, on confère toutes leurs lettres de noblesse à la nature et à la durabilité : des soins wellness bienfaisants, des produits bio et un savoir-faire ancestral œuvrent à une somptueuse détente.

S’accorder une pause loin du train-train quotidien, faire le plein d’énergie et parvenir à une sensation de complète tranquillité : au Tyrol, le « retour à la nature » peut prendre de multiples facettes. Des paysages naturels idylliques invitent à partir en exploration, pendant que les centres de santé et de bien-être vous détendent par une utilisation experte des vertus des produits naturels comme le pin de montagne, le pin cembro ou l’huile de roche. De plus, si Tyrol fait du bien, il a aussi très bon goût. Des herbes fraîches sont transformées de main de maître en thés et en sirops de plantes de toutes sortes ; le fromage issu de lait de foin, le jambon paysan tyrolien et bien d’autres délices donnent de folles envies de partir se mettre au vert dans les montagnes.

Un bois particulier : le pin cembro

Le pin cembro est aussi surnommé le « roi des Alpes », et ce n’est pas pour rien : son bois si particulier aurait des vertus bienfaisantes sur l’organisme humain, apaiserait la sensibilité à la météo, harmoniserait la circulation et renforcerait le bien-être général. Ces bienfaits du pin cembro ont été confirmés récemment par une étude scientifique de la société de recherche HUMAN RESEARCH de l’institut de technologie de la santé et de recherche préventive (HRI) de Weiz.

Dans la forêt des pins cembros

Le Zirbenweg est un chemin panoramique magnifiquement situé au-dessus d’Innsbruck et de Hall. Il mène à travers l’un des plus grands et plus anciens peuplements de pins cembros d’Europe. Ici, les pins cembros les plus imposants ont 250 ans, les plus anciens, dans l’« Ampasser Kessel », ont même dépassé les 700 ans.

L’odeur du pin cembro à domicile

L’entreprise familiale alpienne s’est spécialisée dans la fabrication de cosmétiques et de produits tous naturels – réalisés y compris, bien évidemment, à partir de pins cembros. Leurs coussins de pins cembros, leur boîte climatique en pin cembro ou encore le doux parfum de leurs essences confèrent un sommeil reposant. 

On dort somptueusement au Gannerhof, à Innervillgraten : là, ce ne sont pas seulement les lits qui sont réalisés avec ce bois vertueux, c’est toute la chambre, lambrissée de pin cembro, qui invite à se détendre naturellement.

Le pin cembro à l’auberge

Avec tant de vertus, on ne s’étonnera pas de voir que les murs des salles de nombreuses auberges tyrolienne anciennes ont été lambrissées de pin cembro. Une de leurs représentantes particulièrement belles, au bois sombre patiné par le temps, est la Fuggerstube du Böglerhof à Alpbach.

Le plus grand trésor du Tyrol : l’eau

Une eau claire et pure, tel est l’un des plus beaux trésors du Tyrol. Vigoureuse, toujours en mouvement, conférant de l’énergie, elle fascine les hommes depuis la nuit des temps. Ce phénomène naturel est particulièrement perceptible dans la vallée de Stubaital, en des lieux alpins exceptionnels qui ponctuent le « WildeWasserWeg » sur trois étapes. Ce chemin de découverte des eaux sauvages mène des champs de glace scintillants à des lacs de montagne turquoise, des cascades mugissantes à de petits points d’eau.

L’eau bienfaisante d’Obladis

Depuis des centaines d’années, une eau bien particulière jaillit d’une source tyrolienne située à Obladis, à une altitude de 1386 mètres : La Tiroler Sauerbrunn , « fontaine acide du Tyrol ». Cette eau bienfaisante, qui tire son nom de sa teneur naturelle en gaz carbonique, doit être prélevée directement à la source et possède, par ses sels minéraux et ses oligoéléments, des vertus curatives, apaisantes et préventives.

Rafraîchissant « lac noir »

On se rafraîchit aussi divinement à l’onde du lac de baignade naturel de Schwarzsee, entre Kitzbühel et Reith. Son nom le laisse déjà supposer : avec une température de 27 degrés en été, c’est l’un des lacs marécageux les plus chauds du Tyrol, attirant les baigneurs par sa qualité d’eau exceptionnelle.

Un très ancien remède de grand-mère : l’huile de roche tyrolienne

Au Tyrol, lorsqu’on évoque les produits naturels bienfaisants et curatifs, on donne toute sa place à l’huile de roche : ce remède de grand-mère, véritable or noir des montagnes, a fait ses preuves depuis des siècles. Sa composition unique en son genre et sa teneur naturellement élevée en soufre en fait un soin pour la peau et les cheveux efficace, certes, mais elle a aussi des vertus sur l’ensemble du bien-être corporel.

On découvre tout sur l’huile de roche, de l’histoire de sa formation et de son extraction dans la vallée de Bächental à ses utilisations diverses et variées, au Tiroler Steinöl Vitalberg à Pertisau. Cet espace muséal à sensations dispose bien évidemment d’une boutique, histoire de s’approvisionner en produits naturels tyroliens.

L’hôtel ****Superior Spa&Park Wiesenhof offre la possibilité de se convaincre sans attendre de l’efficacité de l’huile de roche tyrolienne : là, l’or noir du Tyrol est utilisé en huile de bain et de massage.

La force des pins de montagne

Stimulante, rafraîchissante, régénérante – telles sont les vertus que l’on attribue à l’huile de pin de montagne. Il n’est dès lors pas étonnant de voir que ce produit naturel est particulièrement prisé des sportifs et de ceux qui ont la bougeotte.

Au Tyrol oriental, le Vitalpium Assling permet au visiteur de suivre la fabrication de cette essence précieuse : dans la reconstitution fidèle d’une ancienne distillerie, on découvre les secrets de la fabrication de l’huile de pin de montagne. Mais pas seulement : l’entreprise familiale des frères Unterweger (première distillerie de pin de montagne du Tyrol) exporte ses huiles essentielles dans 38 pays et peut se prévaloir d’une longue histoire passionnante. À l’hôtel Post, dans la vallée de Pillerseetal, on accorde toute sa confiance aux vertus du pin de montagne. Là, le spa de pin de montagne de 800 mètres carrés propose de nombreux soins à base d’huile de pin de montagne. L’hôtel bio de bien-être Holzleiten mise également, pour ses soins de bien-être, sur l’huile de pin de montagne.

La cuisine aux herbes : lorsque l’extraordinaire vient du jardin

Une cuisine aux herbes, des pommades bienfaisantes, des bains et des thés : les différentes herbes qui poussent dans les jardins du Tyrol inspirent une multitude de produits d’exception.

Dominant de tout là-haut Matrei, au Tyrol oriental, l’auberge Kräutergasthof Strumerhof en impose. Et se démarque aussi par sa maîtresse des lieux, Anna Holzer, véritable « herboriste créative » : depuis des années, elle cuisine et assaisonne des plats innovants à partir de ce que lui fournit son jardin. Dans les assiettes, on voit donc de la moutarde d’épicéa comme de la soupe de mauvaises herbes, sans oublier les morceaux d’écorce en sauce, décorés de fleurs et de baies. À la ferme Kräuterbauernhof Sagenschneider’s, tout tourne également autour des herbes fraîches que fournit le jardin – il faut dire que c’est le domaine d’Elisabeth Maaß, LA pédagogue des herbes. La maîtresse des lieux, aussi résolue que joyeuse, a grandi avec les plantes aromatiques et bienfaisantes et est considérée dans les environs comme une experte passionnée des herbes. Ce dont profitent aussi les visiteurs : effectuer un séjour ici permet d’expérimenter au plus près le pouvoir extraordinaire des plantes – des pommades curatives aux schnaps vivifiants en passant par les bains bienfaisants, tout est fait maison. Dans le Kaunertal, le Schaukräutergarten, jardin que l’on peut visiter, fournit également à la famille Buchhammer la base de toutes les spécialités qu’ils confectionnent – des délicieux mélanges de thés aux sirops d’herbes sucrés, sans oublier les coussins d’herbe sentant délicieusement bon.

Le Tyrol sous son jour le plus savoureux : des produits bios dans les assiettes

Il n’y a pas que les herbes et les cosmétiques naturels qui soient durables et biologiques au Tyrol. Les plus beaux délices culinaires viennent directement de la montagne.

« Bio vom Berg », c’est d’abord l’histoire d’une success-story tyrolienne : quelques 600 agriculteurs et 30 établissements de transformation – comme par exemple des distilleries – réalisent pour cette marque de producteurs indépendants une palette toujours plus vaste de produits de grande qualité. Ceux-ci sont disponibles dans les rayons de la chaîne de supermarchés régionale « MPreis » et dans les épiceries fines, sur les tables des grands chefs et dans les boulangeries « Ruetz ». Sur les prairies d’alpages en fleurs du Tyrol, les abeilles travailleuses trouvent une grande diversité de roses sauvages et d’herbes de montagne : c’est de là que vient le miel de rose de montagne bio avec son goût délicatement sucré et son doux parfum.

Le fromage de lait de foin bio est réalisé exclusivement à partir du lait des vaches qui ont profité tout l’été du grand air, de l’eau pure et de beaucoup d’herbes et de plantes aromatiques fraîche. L’hiver aussi, leur nourriture est de toute première qualité – on ne donnera assurément pas à manger à ces dames de l’ensilage (de l’herbe ou du maïs fermenté), tout de même ! C’est ce qui donne au fromage de lait de foin son goût si exceptionnel.

Le jambon paysan du Tyrol, fumé avec un soin particulier, cuit et affiné avec des herbes aromatiques, est, lui aussi, un régal absolu.

Pour plus d’informations :
http://fr.tyrol.com/bien-etre