Randonnées hivernales au Tyrol : explorer les paysages alpins enneigés

Les randonnées hivernales sont tendance, devenant même la deuxième activité pratiquée par les vacanciers au Tyrol après le ski. Ses amateurs recherchent avant tout le calme, la détente et le contact étroit avec la nature. Dès la saison d’hiver 2018/19, le Tyrol se mobilise pour proposer une offre de haute qualité et couvrant toute la région en la matière.

lac d’Achensee
lac d’Achensee ©Tirol Werbung Hörterer Lisa

L’hiver a un charme fou. Pour y succomber pleinement, certains quittent les pistes animées, enfilent de bonnes chaussures et se lancent dans de somptueuses randonnées hivernales. Presque un cinquième des visiteurs hivernaux du Tyrol aime faire de grandes balades dans la neige, et la tendance est à la hausse. Or les touristes français sont parmi les premiers à priser les randonnées hivernales et les activités proposées en plus du ski alpin, comme par exemple la luge.
Le Tyrol et ses régions de vacances veillent, avec leurs bonnes infrastructures, à ce que les paysages alpins puissent être explorés même en hiver. Les chemins sont déneigés, balisés et entretenus, mais leur utilisation est également soutenue par une offre à grande échelle et aux standards de qualité élevés. Ainsi, le long des chemins de randonnée hivernale officiels, la sécurité, les sensations enneigées, les possibilités de se restaurer et la bonne accessibilité sont garantis. Ces itinéraires parcourent des paysages de rêve, de conviviales auberges de montagne invitent à une pause bien méritée et des guides expérimentés dévoilent le monde de la faune et de la flore en hiver.

Nous autres, amateurs de randonnées d’hiver, chérissons particulièrement ces excursions-là :

1. Une visite du premier village de randonnées hivernales d’Autriche

Le village montagnard de Kartitsch (anglais), situé à 1 356 mètres dans la vallée est-tyrolienne de Gailtal, est le point de départ idéal de différentes randonnées hivernales. Son altitude élevée réduit le nombre de mètres de dénivelé à surmonter pour profiter d’une vue panoramique sur les Dolomites de Lienz et les Alpes carniques. Dix chemins balisés mènent à travers l’univers montagnard de l’Osttirol, et des établissements certifiés de qualité prennent en charge les plaisirs et le repos du randonneur.


2. Olympiaregion Seefeld : le premier chemin de grande randonnée hivernale du Tyrol

Au cours d’une randonnée hivernale de 4 jours, nous parcourons la vallée de Leutaschtal, le site protégé de Wildmoos pour arriver jusqu’à Mösern. Les chemins parfaitement entretenus nous dévoilent pas à pas des vues imprenables, des forêts enneigées et des auberges de montagne accueillantes. Nous passons la nuit dans des hébergements réservés à l’avance et le transport des bagages est compris.


3. Nature Watch dans le parc naturel de Karwendel

Lors d’une des randonnées hivernales guidées dans le plus grand parc naturel d’Autriche (allemand), nous accordons une attention particulière aux écureuils, chamois, chevreuils, et surtout aux hiboux. Pour cela, les randonneurs sont équipés de jumelles Swarovski Optik. L’itinéraire part de l’entrée de la vallée de Halltal et mène d’Absam à l’ancien château de Thaur. Avec une longueur de six kilomètres et peu de mètres de dénivelé, cette excursion peut aussi parfaitement être entreprise en famille.


4. Moments de plaisir hivernaux dans la vallée de Pillerseetal

Les chemins de randonnée hivernale bien déneigés de Fieberbrunn (anglais), Hochfilzen, St. Jakob, St. Ulrich et Waidring mènent à des auberges et lieux de pause conviviaux. Un spectacle particulièrement impressionnant nous est offert par le « Winter-Genuss-Momente – moments de plaisirs hivernaux » du mardi. Au programme, une randonnée aux flambeaux de nuit, des feux de bois, des possibilités de s’asseoir confortablement et un repas sous le ciel étoilé.


5. Randonnée hivernale du lever de soleil dans la région de Kufstein

Entre décembre et mars, un groupe de randonneur part de très bon matin, sous la pleine lune, pour pénétrer dans la vallée de Kaisertal (anglais), soit l’un des plus beaux coins d’Autriche. Par la montée de Kaiseraufstieg, ils quittent Ebbs afin de rejoindre l’alpage de Ritzau Alm où les attend un petit déjeuner montagnard avec vue sur le lever de soleil. Au besoin, des crampons peuvent être loués contre une somme modique.


6. Randonnée hivernale au Mutzkopf de Nauders – une montagne de plaisirs !

Au Mutzkopf (allemand), les randonneurs ont le champ libre, les skieurs ayant déserté les lieux suite à l’arrêt des remontées mécaniques. Le mercredi, celles-ci reprennent du service pour leur faciliter l’accès à un vaste réseau d’itinéraires de randonnées hivernales balisés, histoire qu’ils profitent pleinement du paysage et de panoramas exceptionnels. Le tout ponctué par deux joyaux, les lacs de montagne de « Schwarzer See » et de « Grüner See ».

région de Reutte
région de Reutte ©Tirol Werbung Koopmann Jörg

7. « Eppas guats ». Nature et gastronomie dans l’Außerfern

Le long de chemins déneigés et balisés, des randonnées hivernales mènent à des auberges de montagne conviviales dans la région de Reutte (allemand) et de la vallée de la Lech. Après avoir sillonné le parc naturel, c’est avec plaisir que l’on s’accordera « Eppas guats » (= quelque chose de bon), comme des Spätzle au fromage, des Knödel maison ou un Kaiserschmarren avec de la compote de pommes. La plus grande partie de ces auberges sont situées bien loin de l’agitation qui règne sur les pistes de ski.


8. Des vacances sur ordonnance : randonnées hivernales de santé dans le Wipptal

Mieux vaut prévenir que guérir – un proverbe que l’on connaît bien dans la vallée tyrolienne de Wipptal (allemand), surtout lorsqu’il est pris au pied « médical » de la lettre. Le programme proposé est basé sur une combinaison d’activités douces – avec des exercices de physiothérapie –, de détente et de nourriture saine. Le Wipptal et ses cinq vallées latérales offrent une nature préservée loin des grands flux touristiques. En les parcourant, on ne manquera pas d’admirer ses deux joyaux, le lac romantique et sauvage d’Obernberger See et le couvent de Maria Waldrast, lieu de pèlerinage prisé.

lac d’Achensee
lac d’Achensee ©Tirol Werbung Hörterer Lisa

9. Observer les animaux au lac d’Achensee

Au lac d’Achensee (allemand), nous partons sur les traces des animaux en compagnie des gardes du parc naturel du Karwendel. Chaque vendredi, les randonneurs hivernaux se rendent d’Achenkirch à l’alpage de Falkenmoosalm où ils découvrent bien des choses palpitantes sur les stratégies de survie des animaux. Au passage, ils pourront également nourrir les animaux sauvages. La randonnée est sportive et dure environ 6 heures. Par ailleurs, une balade plus courte est proposée par le parc naturel du Karwendel du lundi au vendredi.


10. Un spectacle étincelant dans les Alpes de Kitzbühel

Chaque mercredi, les marcheurs quittent St. Johann in Tirol (anglais) pour Erpfendorf. Car c’est de là que part une randonnée tranquille vers le Hundsbichl, un haut plateau offrant une belle vue sur le Wilder Kaiser. Après le pot d’usage, les randonneurs hivernaux assistent à une féérie ardente : tous ensemble, ils réalisent des boules colorées et les enflamment. Les projections d’étincelles ainsi créées forment un spectacle sensationnel qui ravira jusqu’aux plus petits.

St. Johann dans les Alpes de Kitzbühel
St. Johann dans les Alpes de Kitzbühel ©Tirol Werbung Soulas Oliver