(Re)découvrir Innsbruck en 7 itinéraires

Ville étudiante pleine de charme et terrain d’aventure pour les passionnés de plein air – à Innsbruck, la joie de vivre alpine se conjugue de manière unique avec la culture urbaine. La ville regorge de sites touristiques particuliers, qui peuvent être visités lors de « promenades » parfaitement planifiées, mais aussi d’itinéraires montrant la ville sous un angle légèrement différent.

Sillschlucht
Sillschlucht © Innsbruck Tourismus Mario Webhofer

Perspectives urbano-alpines : la montagne et la ville en une seule sortie

De la ville au sommet en moins d’une demi-heure ? À Innsbruck, c’est tout à fait possible ! Et pas besoin de vous encombrer de grosses chaussures de montagne et d’un sac à dos lourd comme du plomb. Avec les remontées Nordkettenbahnen, partir à l’assaut des sommets depuis la station Congress est un véritable jeu d’enfant. La Hafelekarspitze est accessible en 15 minutes à pied depuis la station située au sommet. Plusieurs haltes valent également le détour, à l’instar du sentier « Perspektivenweg », pas très loin de l’arrêt Seegrube. Conçu par le célèbre cabinet d’architectes norvégien Snøhetta, ce sentier séduit les visiteurs grâce à l’intégration habile de citations du philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein. Au zoo alpin (qui correspond également à un arrêt des remontées Nordkettenbahnen), on peut découvrir la diversité de la faune alpine. De là, vous pouvez également longer l’Inn jusqu’à la station Congress et après environ quatre à six heures, vous êtes de retour au point de départ.

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/stadt-und-berg.html

Gorges profondes, tremplin  vertigineux : entre saut à ski et gorge de la Sill

Partant de l’Arc de triomphe, construit sur ordre de l’impératrice Marie-Thérèse, en direction du Bergisel, le début de ce circuit est impressionnant du point de vue historique et architectural. L’itinéraire passe devant l’imposante basilique et l’abbaye de Wilten, avant de rejoindre la gorge de la Sill, également surnommée le « canyon » d’Innsbruck, depuis le parking du Tirol Panorama. Une fois passé le point de vue de « Drachenfelsen » et la terrasse en bois, on accède au fameux circuit panoramique, qui mène directement au tremplin de saut à ski de Bergisel. Véritable joyau architectural, le tremplin a été imaginé par la célèbre architecte Zaha Hadid. La tour ainsi que le musée Tirol Panorama tout proche qui abrite une gigantesque fresque circulaire à 360° sur 1000 m² immortalisant de manière saisissante le combat tyrolien d’Andreas Hofer pour la liberté en 1809, méritent le détour. Au retour, on peut prendre le tramway à l’arrêt Bergisel, en face de l’abbaye de Wilten et se laisser conduire jusqu’au centre-ville. Au total, il faut compter entre une demi-journée et une journée (avec les visites de musées).

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/zwischen-schanze-und-schlucht.html

 

Maximilien, Sissi et les autres : sur les traces des Habsbourg

Une promenade à travers l’histoire d’Innsbruck, cela vous tente ? Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de la ville, vous avez frappé à la bonne porte – pour la durée, prévoir de 90 minutes à la journée entière si vous visitez tous les musées. Le point de départ est le célèbre Petit Toit d’or ; de là, marcher en direction de l’est jusqu’à la cathédrale Saint-Jacques, l’une des églises baroques les plus importantes du Tyrol, en passant par le centre culturel d’Innsbruck. C’est là qu’ont été érigés le Théâtre régional du Tyrol, reconnaissable à sa couleur jaune si chère à la Maison des Habsbourg, et l’impressionnante fontaine Léopold avec ses magnifiques figures en bronze. Juste en face se trouve le Palais impérial Hofburg, qui fut achevé dans sa taille actuelle vers 1500. L’empereur Maximilien Ier affectionnait particulièrement sa résidence tyrolienne et les tournois qui se déroulaient juste devant. À deux pas de là se trouve l’Église impériale, célèbre pour les « hommes en noir » qui encadrent le tombeau de Maximilien. Vous pouvez également plonger dans l’univers de Marie-Thérèse au départ de l’Arc de triomphe, qui représente le mariage de son fils Léopold avec la princesse espagnole Maria Ludovica. L’autre côté rappelle quant à lui la mort de son époux, François Ier, décédé subitement. Fondé par Marie-Thérèse après le décès de ce dernier, le Couvent des dames nobles lui est également dédié. Les dames nobles du couvent devaient y prier chaque jour pour l’empereur défunt. Cette institution subsiste toujours aujourd’hui, dans une forme réduite, avec deux chanoinesses. Le bâtiment abrite en outre le restaurant Stiftskeller, où vous pourrez déguster de savoureuses spécialités tyroliennes dans un cadre historique pour terminer votre circuit en beauté !

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/habsburger.html

Innsbruck, la jeune : spot de skate, paradis des grimpeurs, lac de baignade, découvrez la ville en vélo

La ville étudiante peut faire l’objet d’une découverte à vélo d’une journée (stadtrad.ivb.at). Vous trouverez par exemple une station de prêt devant la SOWI, la faculté de Sciences économiques et sociales d’Innsbruck. On commence par rouler vers le nord à travers le quartier de Saggen et ses magnifiques villas, avant de passer sous les arcades du viaduc, lieu de rendez-vous incontournable pour les noctambules et tous ceux qui aiment faire la fête, et de rejoindre le centre d’escalade d’Innsbruck, qui compte parmi les installations les plus grandes et les plus modernes d’Europe. Sur une surface d’escalade totale de 5700 m², vous pouvez vous défouler à l’intérieur comme à l’extérieur. Accessible par une piste cyclable ombragée le long de l’Inn, le lac de baignade de Rossau (Baggersee), vous permettra de vous rafraîchir après un parcours d’escalade éprouvant. La nature à l’état pur avec une vaste pelouse, un îlot de baignade et des restaurants. Revigoré par la baignade, retour au centre-ville d’Innsbruck, de l’autre côté de l’Inn, où l’on rejoint l’arrière de l’université par les quartiers St. Nikolaus et Mariahilf et le pont Freiburger Brücke. Un lieu de rencontre très prisé par les étudiants. Puis direction Eduard-Wallnöfer-Platz, où vous pourrez admirer les démonstrations des skateurs et des adeptes du BMX – vous pourrez rendre les vélos loués juste à côté (Bozner Platz).

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/junges-innsbruck.html

Innsbruck, la moderne : un mélange d’architecture d’envergure internationale et de constructions typiquement tyroliennes

Idéalement, il faudrait consacrer deux heures à un voyage à travers l’architecture d’Innsbruck. Départ du Congress, où l’on peut admirer le centre des congrès et d’événements ultra moderne et la station aval du funiculaire de la Hungerburg conçue par la célèbre architecte Zaha Hadid. En face, dans la diagonale, se trouve la nouvelle Maison de la musique, un lieu de rencontre pour tous les mélomanes du Tyrol. Près de la somptueuse Maria-Theresien-Straße, le « quartier des banques » avec la Sparkassenplatz et le Forum urbain de la banque BTV (BTV Stadtforum)  est un véritable régal architectural et moderne. Conçu par Lois Welzenbacher, le bâtiment IKB, premier « building » d’Innsbruck, rappelle le début du 20ème siècle. Le nouveau Parlement régional, construit en 1938, rappelle quant à lui la revendication du pouvoir national-socialiste, avec son style sobre réduit à l’essentiel et ses références à  l’Antiquité. Au pied du bâtiment, la Eduard-Wallnöfer-Platz, sur laquelle skateurs et adeptes du BMX s’activent, offre un programme contrasté. À Innsbruck, le shopping est également placé sous le signe d’une architecture moderne : le Kaufhaus Tyrol, conçu par le maître architecte britannique David Chipperfield et récompensé par plusieurs prix d’architecture, et Ies galeries de l’hôtel de ville (Rathausgalerien) imaginées par Dominique Perrault, sont sources de tentation pour les visiteurs. Récemment rénové, l’office du tourisme d’Innsbruck constitue le clou de la visite. Autrefois, la salle à trois nefs avec ses magnifiques voûtes Renaissance servait d’écurie pour les chevaux du Palais impérial Hofburg – aujourd'hui, elle montre à quel point l’architecture contemporaine s’allie à merveille avec la technologie numérique. Une halte qui vaut vraiment le détour !

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/architektur.html

Innsbruck, l’authentique : fuir l’agitation de la vieille ville tout en flânant dans des quartiers chargés d’histoire

Loin de l’agitation citadine mais à quelques pas seulement de la vieille ville, vous pouvez découvrir le caractère authentique d’Innsbruck lors d’une promenade d’environ 3 heures à travers les ruelles de St. Nikolaus, Mariahilf et Hötting. Départ des halles marchandes (Markthalle) direction l’Ottoburg, un des bâtiments les plus anciens de la vieille ville, puis traverser le pont de l’Inn (Innbrücke) en direction de l’ouest jusqu’à l’église Mariahilf. En optant pour ce circuit, les amateurs d’églises ne seront pas déçus. La vieille église paroissiale d’Hötting, mentionnée pour la première fois dans un document au 13ème siècle, la nouvelle église paroissiale d’Hötting construite dans un style néo-romane et l’église paroissiale St. Nikolaus font partie du parcours. Parmi les temps forts de la promenade, on soulignera le parc Walther (Waltherpark) d’où Albrecht Dürer a peint la skyline d'Innsbrucimperiak en 1496, ainsi que la Bäckerbühelgasse et la St.-Nikolaus-Gasse, qui comptent parmi les rues les plus vielles d’Innsbruck et ont conservé leur caractère orignal. Retour par l’autre rive de l’Inn via la passerelle Emile-Béthouart-Steg, qui tient son nom du général Emile Béthouart, commandant en chef des forces d’occupation françaises entre 1945 et 1955, qui a mis en œuvre une politique de réconciliation avec le peuple tyrolien. Longer le fleuve en amont et passer devant le jardin impérial, ouvert au public depuis le 19ème siècle, et rejoindre le Petit Toit d’or, terminus de la promenade.

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/urspruengliches-innsbruck.html

Un circuit spécial fêtes de fin d’année (un peu prématuré) :

Entre modernité et contemplation : les six marchés de Noël d’Innsbruck

Un marché de Noël avec vue ? Volontiers – et quelle vue ! Ce circuit qui se fait l’après-midi et dure environ trois à quatre heures est un MUST absolu à l’approche de Noël. Le départ se fait de la station Congress, où vous emprunterez le funiculaire de la Hungerburg pour rejoindre la première étape de cette tournée des marchés de Noël. Vous pourrez non seulement y déguster du vin chaud et du « Kiachl » (une pâtisserie traditionnelle autrichienne à base de pâte à beignet), mais aussi profiter d’une vue de folie sur la ville. Redescendez en funiculaire jusqu’à la station « Löwenhaus » et dirigez-vous vers le marché St. Nikolaus sur la Hans-Brenner-Platz, véritable lieu de contemplation avant les fêtes de Noël. Venez déguster des biscuits de Noël maison et vous réchauffer près d’un bon feu. Puis traversez le parc Waltherpark et le pont de l’Inn pour rejoindre le marché de Noël de la Marktplatz, très prisé par les enfants – l’immense sapin de Noël Swarovski et un manège rétro attendent les plus jeunes ! Le classique marché de Noël de la vieille ville constitue l’étape suivante de votre tour. Avec un sapin magnifiquement éclairé au pied du Petit Toit d’or, la Märchengasse et la Riesengasse, l’esprit de Noël est clairement perceptible. Vous pourrez vous régaler avec les traditionnels biscuits boules de neige ou les beignets originaux de la Zillertal vendus sur les stands. Le marché de Noël suivant se trouve juste à côté, sur la somptueuse Maria-Theresien-Straße. Le long d’une allée d’arbres de cristal scintillants, vous pourrez flâner parmi les stands d’articles en bois, en tricot ou en feutre faits main, avant de vous mettre en route pour la dernière étape de cette tournée : le marché de Noël de la Wiltener Platzl. Ce marché du quartier le plus branché d’Innsbruck est à la fois contemplatif, un peu bohème et multiculturel, tout en conservant un charme typiquement tyrolien ! Si vous passez le week-end à Innsbruck, ne manquez pas le Noël de l’empereur (Kaiserweihnacht) au Bergisel. Du vendredi au dimanche, artistes et artisans exposent leur savoir-faire sur ce petit mais joli marché qui surplombe la ville.

En savoir plus :

https://www.innsbruck.info/fr/attractions-touristiques/circuits/tour/les-marches-de-noel.html

Images pour l'information presse