Le Tyrol est la toute première région de cyclisme des Alpes

Actualisé le 21.04.2021

Avec des milliers de kilomètres de parcours de vélo de course, de VTT, de pistes cyclables et quelque 155 sentiers monotraces, le Tyrol se positionne comme terre de cyclisme numéro un des Alpes.

La plus haute route des cols d’Autriche, le point le plus élevé accessible à vélo de course ou encore la montagne à gravir à vélo de course la plus haute de la république des Alpes – dès que l’on parle de cyclisme sur route, le Tyrol devient la région de tous les superlatifs. Avec ses 3 800 kilomètres d’itinéraires de vélo de course au développement idéal, ses quelque 6 400 kilomètres de parcours officiellement autorisés aux VTT, ses pas moins de 115 sentiers monotraces et plus de 1 000 kilomètres de chemins de randonnées à vélo, c’est à très juste titre que le Tyrol se qualifie de « première région de cyclisme des Alpes ». D’ailleurs, le plus long circuit reliant différents parcours de VTT des Alpes, le Bike Trail Tirol, affiche fièrement 1 000 kilomètres au compteur.

Vélo de course à Brandenberg
Vélo de course à Brandenberg © Tirol Werbung, George Marshall

Les championnats du monde de cyclisme, élément catalyseur du succès du cyclisme
Le temps fort de l’année 2018 fut incontestablement les championnats du monde de cyclisme sur route UCI à Innsbruck, Tyrol. Toute la région a alors vibré au rythme de la petite reine. 600 000 fans étaient au bord des routes, et 200 millions devant leurs écrans de télévision, pour admirer l’affrontement d’athlètes d’exception venus de 77 nations, autour du titre de champion du monde. Le grand coureur espagnol Alejandro Valverde sortit vainqueur du parcours de championnats du monde le plus difficile de tous les temps. Et, par l’excellence de son organisation de l’événement,  le Tyrol s’est vu décerner le titre exclusif d’« UCI Bike Region », label qu’il partage avec quelques villes et régions comme Copenhague, Saint-Quentin-en-Yvelines, le Yorkshire ou Paris

Les championnats du monde de cyclisme, élément catalyseur du succès du cyclisme © Oliver Soulas

Dix itinéraires de cyclisme de course dignes des plus grands champions
Bien au-delà du sport d’élite, le Tyrol propose de superbes parcours aux amateurs de cyclisme sur route. Les novices ont l’embarras du choix entre nombre de balades en vallée, histoire de peaufiner leur condition physique. Les plus ambitieux se lancent sur d’exigeantes routes de montagne et sont récompensés par des vues imprenables sur le monde alpin tout autour. Les « Great Rides » sont en quelque sorte les porte-drapeaux des innombrables itinéraires que recèle le Tyrol : dix parcours de cyclisme sur route sélectionnés pour leur excellence. Ils ont tous trois choses en commun : beaucoup de mètres de dénivelé, des vues somptueuses et des descentes à couper le souffle.

Crankworx à Innsbruck © shootandstyle.com

Meilleurs événements de 2021
De l’action freestyle de niveau mondial, c’est ce que propose le plus grand festival de VTT gravity, le Crankworx, qui passera pour la cinquième fois par Innsbruck en juin. Cette année aussi, les amateurs de vélo de course ambitieux ne manqueront sous aucun prétexte le marathon cycliste de l’Ötztal fin août 2021. Un engouement dont jouit aussi le KitzAlpBike-Festival fin juin, pendant lequel la vallée de Brixental vit au rythme du VTT pendant une semaine. De plus, bien des événements cyclistes pour tout un chacun auront lieu cet été aux quatre coins du Tyrol, comme par exemple le Giro de l’Arlberg, le marathon cycliste d’Imst, le tour des Dolomites, le Kaunertaler Gletscherkaiser ou le Giro des trois pays. Et comme si ce n’était pas assez, tous les amateurs de petite reine sont conviés au Tour Transalp, aux marathons cyclistes de Kitzbühel, de la région de Kufstein et de la vallée de Tannheimer Tal, ou encore à la coupe internationale cycliste « Radweltpokal » de St. Johann, également cet été. Bref, le nombre d’événements cyclistes d’importance a de quoi couper le souffle !

La piste cyclable de l'Inn
La piste cyclable de l’Inn : Les VTT électriques rendent possible de très longues balades © Tirol Werbung, Oliver Soulas

VTT électriques
Les VTT électriques sont une alternative exaltante aux VTT classiques car, avec leur petit plus d’énergie, ils rendent possible de très longues balades. Aucun changement de tendance n’apparaissant à l’horizon, le Tyrol s’adapte et développe constamment ses infrastructures en la matière. Ainsi, il est aujourd’hui possible de louer un VTT électrique, et de plus en plus d’auberges de montagne permettent d’en recharger la batterie. Pour les randonneurs et les grimpeurs, le VTT électrique ouvre également des possibilités insoupçonnées. Si le chemin vers le sommet ou la montée vers la paroi sont trop longs, l’e-mobilité entre en jeu : on surmonte une partie du trajet juché sur son VTT avant de rejoindre le sommet à pied.

Monotrace à Sölden, dans la vallée d’Ötztal © Erwin Haiden/bikeboard

Les 5 meilleurs sentiers monotraces du Tyrol
S’il est une branche du cyclisme qui connaît un véritable boom dans les Alpes, c’est bien le VTT de descente. Année après année, le nombre de sentiers monotraces officiels augmente. Cinq d’entre eux, le Arzler Alm Trail, le Blindsee Trail, le Fleckalm Trail, le Leiterberg Trail et le Plamort Trail ont, à juste titre, remporté le titre de « Great Trail ». Ils sont les porte-drapeaux prestigieux des quelque 115 sentiers VTT (soit environ 330 kilomètres) du Tyrol qui font rêver les vététistes d’aventures sur d’étroits chemins.

Randonnées cyclistes au Tyrol
Seuls quelques mètres de dénivelé à surmonter pour les amateurs de balades à vélo tranquilles ou les familles. Le long des fleuves et dans les vallées du Tyrol passent quelques unes des plus belles pistes cyclables au long cours des Alpes, par exemple celles du Drauradweg – le long de la Drave – ou de l’Innradweg. La Via Claudia Augusta, avec ses nombreuses auberges traditionnelles tyroliennes qui bordent la route, est un bon plan pour les cyclistes aussi à la recherche de sensations culinaires. Dans la région, les pistes cyclables pour un vélo de plaisir se déploient sur quelque 1 000 kilomètres. Des hébergements adaptés aux cyclistes, des stations de location de VTT électrique, des navettes transportant les vélos et des services de réparations parachèvent l’offre spécifique du Tyrol en faveur de la petite reine.

Faire du vélo dans l'Alpbachtal
Faire du vélo dans l’Alpbachtal © Tirol Werbung, Ruth Wytinck

En savoir plus :
• Informations pour les amateurs de vélo de course : fr.tyrol.com/velo-de-course
• Informations pour les vététistes : fr.tyrol.com/vtt
• Informations pour les amateurs de vélo de plaisir : fr.tyrol.com/faire-du-velo

Chaque téléchargement