Données et chiffres sur le tourisme au Tyrol

Le lac de Seebensee à Ehrwald
Le lac de Seebensee à Ehrwald ©Tirol Werbung / Heinzlmeier Bert

Histoire & développement du tourisme au Tyrol

Des passages alpins relativement faciles firent venir il y a déjà des siècles et des siècles des voyageurs de passage dans la région - besoin de certaines infrastructures comme les auberges etc.

  • Débuts du tourisme tel qu'on l'entend aujourd'hui au début / milieu du XIXème siècle par le Club alpin, les villégiatures, les voyages de formation, les scientifiques et les pionniers de l'alpinisme (les Anglais !)
  • 1862 Création du Club alpin autrichien
  • 1869 Création du Club alpin allemand
  • À la fin du XIXème siècle, l'hiver devient aussi une saison touristique (Kitzbühel, St. Anton), mais de manière significative qu'après la 1ère Guerre Mondiale - Création de clubs du ski et d'écoles de ski, films de ski sur l'Arlberg
  • Après un effondrement pendant et peu après la 2ème Guerre Mondiale, on renoue au début des années cinquante avec le succès connu autour de 1930 ; en 1958/59, la barre symbolique des 10 millions de nuitées est franchie, trois ans plus tard celle des 15 millions
  • Différents facteurs accompagnent la marche triomphale de la saison d'hiver : les remontées mécaniques, le passage des écoles de ski à la modernité, Toni Sailer, l'exploitation des glaciers, les courses de ski de Kitzbühel et St. Anton, les Jeux olympiques
  • À l'inverse, l'intérêt pour les vacances d'été stagne - renforcement constant des infrastructures
  • Petit accroc à la vague de succès du tourisme tyrolien au début des années soixante-dix (crise pétrolière), les années 80 sont considérées comme l'âge d'or de l'économie des loisirs dans la région.
  • Les mots-clés de « tourisme doux » et « tourisme intelligent »
  • Depuis le début des années quatre-vingt-dix, le tourisme tyrolien doit s'affirmer avec plus de force dans la concurrence mondiale en matière de voyages - la nature exceptionnelle, l'hospitalité et le caractère accueillant, de même qu'un excellent rapport qualité-prix, sont certes des facteurs décisifs pour se démarquer par rapport à la concurrence, mais des offres sans cesse adaptées et un travail innovant de marketing et de communication sont également nécessaires

Données & chiffres

Année touristique 2017/18

  • Arrivées : 12,3 millions (+4,5% par rapport à l'année précédente)
  • Nuitées : 49,4 millions (+3,6%)
  • En comparaison à long-terme, concernant les arrivées et les nuitées, cette année du tourisme réside en premier lieu
  • La durée moyenne du séjour est légèrement en baisse : en comparaison à l'année touristique 16/17, elle a diminué de 0,1 jours à 4,0 jours

Au total

  • L'hiver n'est la saison principale que depuis le début des années 90
  • Les nuitées ont augmenté de 14,8% ces 10 dernières années
  • Les arrivées, quant à elles, ont progressé de 36,8% (tendances aux séjours plus courts)
  • Les visiteurs séjournent plus longtemps au Tyrol l'hiver que l'été (hiver : 4,5 jours, été 3,6 jours)
  • 2/3 de l'ensemble des nuitées vont à l‘hôtellerie
  • L'hôtellerie représente la moitié des 340 000 lits au Tyrol
  • C'est l‘hôtellerie de haut standing qui a les plus fort taux d‘occupation
  • Plus de 60 000 personnes sont employées directement dans le tourisme au Tyrol, dont 55% dans l'hébergement et la restauration
  • Les dépenses quotidiennes des visiteurs sont plus élevées en hiver (137 €) qu'en été (104 €)*
  • Le tourisme génère 8,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires (6,7 milliards pour le tourisme avec nuitée, 1,7 milliard pour les séjours d'une journée)
  • La valeur ajoutée brute touristique du Tyrol représente 4,5 milliards d'euros
  • La part du tourisme dans le PIB est d'environ 17,5% au Tyrol ; dans les centres touristiques, ce chiffre est nettement plus élevé
  • En Autriche, cette part est de 5,3%

*Source : T-Mona hiver 2013/14 et été 2014

Statistiques concernant la France (Monaco compris), année touristique 17/18:

  • Arrivées : 188 200 (-2,5%)
  • Nuitées : 822 500 (-3,3%)
  • Durée moyenne du séjour : 5 jours (hiver), 4 jours (été)
  • Part de marché : 2%

Infrastructures touristiques au Tyrol

  • 80 domaines skiables
  • 3 000 kilomètres de pistes, ce qui correspond à 7 199,21 hectares (= 0,6% de la surface du Tyrol)
  • env. 4 000 kilomètres de pistes de ski de fond (classique 1 850 km, skating 2 150 km)
  • 250 pistes de luge naturelles (env. 750 km)
  • 15 000 km de chemins de randonnée entretenus par le Club alpin, ainsi que différents chemins gérés par les régions, ce qui donne un total d'env. 24 000 km de chemins de randonnée au Tyrol
  • env. 1 400 refuges, auberges de montagnes et alpages en service
  • env. 6 000 km de pistes de VTT selon le plan VTT, plus de nombreuses autres pistes dans les régions
  • env. 1 000 km de pistes cyclables balisées, plus de nombreuses autres pistes dans les régions
  • 24 terrains de golf

 Vous trouverez des statistiques détaillées sur le tourisme au Tyrol sur le site de Tirol Tourism Research à l'adresse www.ttr.tirol.at.

Le rôle de Tirol Werbung dans le tourisme au Tyrol

Tirol Werbung a été réformée en 2011 pour répondre au mieux aux missions d'une organisation du tourisme régional par sa structure. Le champ d'activité de Tirol Werbung ne se limite en effet pas à la publicité pour le tourisme, elle centralise aussi le marketing autour du Tyrol en tant que place économique. Le plan directeur Tiroler Weg I a permis de planter pour la première fois des jalons en ce sens, Tiroler Weg 2021 permettra de poursuivre dans cette direction de manière conséquente. Domaines d'activité principaux : conception d‘offres, entreprenariat, conditions de base (espace et environnement), destinations, publicité pour le Tyrol (plus d’informations: www.tirolwerbung.at).